Google+ Followers

vendredi 20 août 2010

Oubliez la dysnutrition, oubliez ce que vous mangez, sortez courir!

Comme à peu près toutes les personnes de nos sociétés développées la vie est ce que vous avez de plus cher, vous souhaitez vivre longtemps et sans trop de handicaps!
L'effort physique est probablement le moyen le plus sur de vivre longtemps!
Il faut l'adapter à vos envies, à votre âge, à votre environnement.
Si vous pouvez sortir faites le, car l'effort physique dehors permet de mieux respirer la plupart du temps et par ailleurs de bénéficier du soleil et améliorer la production de vitamine D.
Mais quel sport?
La course à pied est un moyen merveilleux mais il ne doit pas être le seul. On peut courir partout avec une paire de chaussures un teeshirt et un short.
La natation est plus difficile à organiser et surtout elle expose en piscine à d'autres risques en particulie rle chlore. Le vélo est très dangereux sur route car nos villes et nos routes ont fait le choix de l'automobile et des camions...
Mais ce qui est très important c'est d'associer un programme de renforcement musculaire et d'assouplissement nous y reviendrons.
Enfin surtout après ou pendant l'effort et en dehors du très haut niveau ne pas ingérer de sucres rapides! La seule solution est d'emporter d'abord de l'eau et ensuite des fruits frais ou secs sans maltodextrines et autres sucres rapides que l'industrie glisse dans toutes les barres...

http://greatist.com/fitness/walking-good-workout-running?

jeudi 19 août 2010

Produits industriels bio: lisez les étiquettes!





Un produit goûteux mais tellement trop sucré! On ne sent plus la tomate, l'aubergine, le poivron, les oignons...













Sucre de canne, est-ce utile même de canne et bio?




















Par contre si vous cherchez un bon concentré de tomate NON SALÉ vous l'avez et il est très gouteux.

















Ils peuvent le faire! Sans sel, sans sucre, de la tomate et c'est tout!
CONSEIL:
Faites votre ratatouille fraîche en saison cela cuit tout seul à feu doux ou bien achetez Danival elle est sans saccharose ajouté. En revanche je n'ai pas comparé les prix.
Pour ceux qui veulent une ratatouille bio non maison il y a Danival qui est sans sucre ajouté...

Soupe de poissons naturelle: elle existe!

Je recherche en général des produits naturels acr il est inutile d'ajouter du sucre, des colorants, conservateurs ou épaississants dans les produits alimentaires. Cela modifie le goût, n'est pas sans danger et n'apporte rien sauf un peu de profit supplémentaire car ces additifs ne valent rien au poids et vous les payez au prix fort.
La soupe de poisson c'est très agréable de temps en temps! Et j'adore la soupe de crabes et je ne peux pas toujours aller à la pêche aux crabes dans les rochers à marée basse du côté de Bidart ou de Trégastel!
Voilà une très bonne soupe sans aucun additif et en particulier pas de pomme de terre pas de farine de caroube de carraghénines (code E407) à titre d'épaississants...
Profitez en!




dimanche 15 août 2010

Juicing: le jus de légume en grand!

Omega Juicer
Il est difficile d'ingérer la quantité journalière de fruits et légumes  pour absorber les micronutriments nécessaires. Les solutions sont simples. Augmenter les quantités de fruits et légumes verts dans les achats et les ingérer, ou bien rester au dessous des quantités nécessaires et prendre des suppléments.

Plusieurs travaux invalident la deuxième solution. Les suppléments sont dans ces situations qui ne sont pas des carences aiguës soit inefficaces soit délétères. 

En effet on ne traite pas le scorbut! Il s'agit de procurer à l'organisme les différents micronutriments dont il a besoin pour ses métabolismes et les fonctions de réparation dans le cadre d'un apport régulier et varié non pas pour pallier une carence intense et unique (manque de vitamine C dans le scorbut). De surcroît de nombreux composés phytochimiques absents des suppléments mais bien présents dans l'aliment cru ont des propriétés insoupçonnées!
Pour arriver à ingérer les légumes verts et les fruits en quantité suffisante il y a une autre solution très ancienne à vrai dire: le jus de légumes.
Boire du jus de légumes est très certainement le moyen le plus efficace d'ingérer la quantité de micronutriments nécessaires à la vie et à sa prolongation au delà de la période de fécondité et d'éducation des enfants. Nous y sommes!
Mais surtout c'est très bon, c'est frais gouteux et varié. Comment s'y prendre?
1/ il est nécessaire d'acquérir un bon appareil qui ne chauffe pas les végétaux et extrait le maximum. L'Omega Juicer qui est en photo ci-contre y parvient assez bien.
2/ Quels végétaux dans le juicer?
Pour les légumes c'est tout d'abord des feuilles et en premier celles qui n'ont pas été consommées. Au lieu de stagner dans le fond de votre frigo elles vont devenir un merveilleux jus! Mais il y a des must et le céleri/pomme en est un surtout avec un peu de persil ou de cerfeuil...

En avant le résidu fibreux et derrière dans le bol blanc le jus épais
Jus de céleri persil une pomme et un peu de gingembre




Et voilà le jus épais et mousseux est prêt, il reste à nettoyer l'appareil. Pour les fruits il faut être prudent, c'est un masticateur (il tourne très lentement), extracteur donc les bananes, les pommes farineuses ne font pas l'affaire. Cela tombe bien je coupe les bananes en minces tranches dans un bon jus de pomme ou bien  d’ananas et raisin. Ah j'allais oublier toujours avoir un petit adaptogène comme le gingembre frais et n'en mettre que très peu.
Quel juicer choisir?
J'ai essayé plusieurs types de machines. Les centrifugeuses sont très efficaces mais ne permettent pas d'obtenir le même résultat. Le jus extrait par le juicer est plus stable environ 3 jours au réfrigérateur.la soustraction des fibres non solubles est un plus notamment pour ceux qui les digèrent difficilement ou bien les sportifs. Quant on ingère des fruits et de la salade la quantité de fibres non solubles est largement suffisante.
Je recommande donc l'Omega Juicer et vous trouverez ci dessous un comparatif:

Le juicer figuré dans ce blog est le 8003, le 8006 plus récente est plus silencieux et un peu plus simple. Ne pas hésiter à commander une brosse et un filtre de plus et surtout soit le commander en 220 soit acheter un transformateur.

Détox?

Plusieurs articles de presse parlent de détoxification et proposent des solutions souvent commerciales basées sur encore plus de produits à introduire dans votre corps pour apparemment vous désintoxiquer... Un de mes amis médecin me demandait il y a peu comment faire pour éliminer les polluants présents dans notre corps.
Détrompez vous les solutions ne sont pas celles pronées par ceux qui veulent vous vendre tel ou tel produit et ce après vous avoir convaincu que l'organisme est une cuisine un peu sale qu'il suffirait de nettoyer...
dans ce que j'expose il n'y a bien sur nulle place pour ceux qui sont malades et qui doivent recouvrer d'abord un certain niveau de santé avant de se lancer dans la détoxification. De même pour ceux qui ont une maladie coronarienne et qui doivent demander à leur cardiologue quel niveau d'effort maximum est possible. Toutefois il est important de rappeler que l'effort est un des piliers souvent oublié du traitement de ces maladies...

1/ Ne pas ingérer de produits chimiques ayant des effets délétères même à très faible dose et ayant tendance à s'accumuler car ignorés par nos métabolismes qui ne les ont jamais connu pendant la longue histoire de l'humanité. Bien sur on pense manger bio! Le bio qui n'est autre que l'agriculture et l'élevage qui se pratiquait il y a seulement 60 ans et ce depuis des millénaires... Toutefois il faut souligner que manger bio mais très transformé va conduire à ingérer par exemple des benzopyrènes issus de la cuisson à haute température (barbecue, grill, plancha...) ou bien des huiles hydrogénées, (cuisson de l'huile d'olive ou bien d'autres huiles végétales), mais aussi des molécules complexes difficiles à éliminer comme les molécules de Maillard, si bien qu'il faut en consommer très modérément et cela est très facile notamment au printemps/été/automne avec la consommation de végétaux crus ou vapeur (brocoli) et la cuisson à basse température dans une cocotte crétoise ou l'équivalent.
Mais à mon sens et compte tenu des quantités de xénobiotiques autorisés dans l'alimentation et en supposant qu'il n'y ait pas de fraude ou de mésusage ce qui est très optimiste ce poste n'est pas l'essentiel.
Il faut insister sur la quantité importante de produits chimiques qui pénètrent par la peau non pas à votre insu mais sous vos doigts bien appliqués à ce faire, je veux parler des cosmétiques. Ils pénètrent partout, cuir chevelu, mains, corps, parties intimes etc.
Paraben, sulfate laurique de soude, phtalates, parfums divers notamment les parfums de synthese très allergisants, toluene, méthylisothiazolinone, parafine pétrole huile minérale... Les femmes qui utilisent les "produits de beauté" peuvent faire pénétrer 2,5 kg de produits chimiques par an dans leur corps.
Il faut ajouter les "crèmes solaires" qui n'ont jamais protégé du cancer mais sont aussi très chargées en produits chimiques. Enfin il y a les contaminants de l'eau, produits pharamaceutiques, chlore etc. Aujourd'hui ce n'est bien sur pas une exclusivité féminine car l'industrie du cosmétique a bien compris qu'il fallait doubler son marché potentiel et donc convaincre les hommes en attendant de s'intéresser aux enfants.

2/ Réduire la taille du réservoir principal des xénobiotiques: faire fondre le tissu adipeux! C'est dans le tissu adipeux cette graisse blanche que sont stockés la plupart de ces produits chimiques car ils sont liposolubles c'est à dire solubles dans la graisse. Pour cela les moyens sont simples réduire les calories pas les graisses, les calories c'est à dire principalement les hydrates de carbone surtout ceux à index glycémique élevé, faire de l'activité physique, et ingérer des adaptogènes qui accélèrent le métabolisme comme le thé vert additionné de gingembre et de citron.
Périodiquement et en fonction de vos sensations il faut jeuner sur une ou deux journées en s'hydratant beaucoup avec de l'eau de source, du thé, un fruit de saison comme le raisin ou bien la pomme. Mesurez votre tissu gras en kilogramme et suivez les progrès c'est simple avec un petit appareil d'impédancemétrie ou bien chez votre médecin s'il en est équipé. Ces phases d'amaigrissement par perte du tissu graisseux entrainent au début une fatigue puis un regain d'énergie après les premiers quinze jours. Il est essentiel de ne pas se mettre à consommer beaucoup de café torréfié ou de nicotine pour compenser cette phase de fatigue.

3/ Eliminer naturellement!
- suer en faisant  de l'exercice mais aussi des séances de sauna, hamam mais sans produits sur la peau!
- uriner abondamment donc boire non pas de manière forcée mais en s'exerçant à percevoir les signes de déshydratation notamment après l'effort, yeux secs, bouche sèche, urine rare, dans ce cas pas d'autre boisson que l'eau. Il peut être utile de goûter différentes eaux pour connaître vos besoins spécifiques, eau pauvre en minéraux, eau riche en bicarbonates, eau riche en magnésium. Pour cela essayer différentes eaux et évaluez l'appétence pour chacune d'elles. Votre cerveau vous guide vers celle qui correspond à vos besoins. Pour les eaux riches en magnésium nul besoin d'en acheter de spécifiques, ajouter du Nigari à de l'eau pauvre en minéraux...
- aller à la selle doit être quotidien et vos elles doivent être molles, sans mauvaise odeur violente. Si ce n'est pas le cas je vous renvois aux différents articles sur la santé intestinale, la nécessité des fibres, des probiotiques et de l'activité physique. J'insiste aussi sur le jus de légume qui est un excellent amollissant des selles.
- respirer amplement et a haute fréquence est un excellent moyen de drainer les cavités aérodigestives supérieures, nez, sinus, arrière gorge. C'est lors de l'effort que cela se rpoduit n'oubliez pas d'accélérer votre course jusqu'au moment où vous ne pouvez plus parler en même temps et vpus évacuerez un mucus plus fluide qui éclairciera vos nasaux...

4/ Quelques plus...
- les algues chlorella mais aussi les autres algues et notamment les algues fraîches auraient  un effet chélateur sur les métaux lourds, comme elles sont délicieuses préparez votre tartare d'algues en grands bocaux et ajoutez les aux salades et autres mets comme un condiment.
- les feuilles vertes amères sont chlagogues et augmenteraient l'élimination des toxines digestives l'exemple est le pissenlit, c'est bon la roquette aussi.
- aromates il faut en abuser , cerfeuil, coriandre frais, basilic, sont de puissants antiseptiques intestinaux et seraient dotés de pouvoirs détoxifiants.
- en cas d'urgence, ballonements mauvaise digestion, repas mal digéré il faut avoir du thym et en faire une tisane. Le bien être intestinal est assuré en 48 heures. La tisane de thym peut être préparée avec du citron et dumiel et être consommée chaude ou froide.

5/ Le juicing
je vous parlerai de ce jus de légume cru dans un article spécial mais retenez que le jus de légume à base de feuilles vertes (céleri, persil) associé à des fruits comme la pomme ou bien à des carottes constitue une base fondamentale de tout projet de détoxification. Peu de preuves scientifiques cependant. Je vous demande donc d'essayer, les résultats empiriques que j'ai obtenu avec un bol de juicing le mâtin à jeun (il y a une chronobiologie du juicing) ont été marquants, et d'une manière générale chez tous les types de métabolismes.

Avec ces quelques conseils menez à bien votre programme de détoxification et retenez bien que c'est avant tout l'accumulation itérative de petites doses qui fait les grandes consommations pas le fait qu'une fois un conducteur peu scrupuleux a démarré son diesel pourri sous votre nez...

lundi 2 août 2010

Les antinutriments et la dysnutrition sont un des facteurs du diabète type 2 (1ère partie)

Le diabète type 2 est une maladie dite de civilisation. En réalité ce terme devrait être abandonné car ce n'est pas la civilisation qui entraîne le diabète de type 2 c'est la transformation de nos habitudes de vie et d'alimentation.

 

 

Le paysage épidémiologique mondial du diabète type 2


Actuellement dans tous les pays à mode de vie occidental c'est à dire ayant un mode d'alimentation très industriel et un mode de vie très sédentaire le diabète type 2 (DT2) est une épidémie. Ceci permet de souligner qu'il ne s'agit pas d'une maladie des seuls pays développés, c'est vraiment une maladie de la transition alimentaire et de dépense énergétique du mode ancestral vers le mode industriel, la prévalence étant en quelque sorte d'autant plus grande que la transition est brutale. La disponibilité quasi-infinie de l'énergie et de l'alimentation a un revers terrible qui comprend l'obésité, le DT2 mais aussi d'autres pathologies.

On avance des chiffres qui sont très approximatifs car ils dépendent des systèmes de soins, des définitions, et finalement du niveau économique des sociétés en question non pas sur un plan moyen mais à travers les différentes classes de revenus. Par exemple la prévalence du DT2 est considérablement sous estimée dans les populations migrantes et récemment sédentarisées qui accèdent à une alimentation riche en calories et sucres rapides ad libitum.

Les chiffres qui suivent sont à mon avis largement sous estimés. Il y aurait 220 millions de diabétiques dans le monde dont 23 millions en Chine; en 2005 selon l'OMS 1,1 million de personnes dont décédées du DT2. La mortalité est concentrée dans les pays à faibles revenus (80% selon la même source) et cette mortalité est légèrement plus élevée chez les femmes qui à la différence de l'athérome ne sont pas "protégées" par leur statut hormonal de femme fertile.


Une maladie sournoise et grave 


Le diabète type 2 est un tueur sérieux et appliqué. Il est d'abord silencieux et ses méfaits surviennent alors que les messages sont rassurants: "mon sucre est à peine au dessus!". Combien de fois ai-je entendu cette réponse de personnes qui s'étonnent d'avoir un vaisseau bouché ou bien des complications graves du pied diabétique.

Figure N°1

Pied diabétique dit de Charcot après une évolution de plusieurs années chez une personne qui pendant des années n'a pas eu connaissance de son diabète.


De quoi s'agit il?

Quand on ingère des hydrates de carbone ils sont rapidement digérés et des sucres simples glucose, fructose sont mis en circulation dans le sang. Soit ces sucres sont utilisés soient il sont stockés. L'insuline joue un rôle clé au niveau de toutes les cellules dans ce mécanisme en ouvrant les portes des cellules au glucose, en particulier les cellules musculaires qui oxydent les sucres pour produire de l'énergie qui sert à actionner les fibres musculaires. L'insuline agit aussi au niveau des cellules en général car toute cellule a besoin d'hydrates de carbone pour fonctionner à l'état basal.

Quand le glucose reste élevé dans le sang par défaut de ces mécanismes d'utilisation et de régulation s'installe un état chronique d'hyperglycémie qui a des conséquences redoutables sur l'ensemble de l'organisme. L'homéostasie du glucose dans le sang fait partie de ces régulations fines de substances dont un minime excès chronique perturbe considérablement différents mécanismes biochimiques et surtout qui n'a jusqu'à ces dernières décennies jamais été sous pression car la ressource alimentaire retsait rare car limitée par la dépense énergétique nécessaire au cycle production/collection/transport/transformation(s)/consommation.

Soit l'action de l'insuline est entravée ou diminuée, soit la sécrétion de l'insuline par les cellules Béta du pancréas est insuffisante. mais il y a aussi des causes périphériques, par exemple la sédentarité diminue la dépense énergétique mais aussi altère la constitution du tissu musculaire qui non seulement perd des fibres mais surtout des mitochondries les usines à énergie qui consomment glucose et lipides.


Un défi à la nutrition conventionnelle

Le traitement du DT2 est un modèle assez parfait de ce que le système de soins peu produire d'inefficace. En toute chose il faut en effet du point de vue de l'efficacité considérer non pas les intentions mais les résultats. Force est de constater qu'ils sont assez médiocres s'agissant de l'essentiel:

-perte de poids

-arrêt du tabac fumé

-éviction des hydrates de carbone rapides, il n'y a pas d'ordre car les trois sont essentiels.

Les patients sont en général précipités dans un traitement médicamenteux car c'est plus facile, gratuit et que se glisse déjà l'idée chez le patient et parfois chez le thérapeute que le DT2 est une maladie qui nécessite une allopathie comme l'infection un antibiotique.

C'est que les préceptes nutritionnels qui sont communiqués aux patients sont très anciens et pour la plupart sans fondement scientifique.

Le principe d'un régime est assez mal expliqué et parfois de manière complètement erronée. Par exemple la question de la consommation de fruits frais dont les diabétiques type 2 ont été privés pendant des décennies, ensuite des questions plus difficiles comme l'index glycémique (IG) ou la charge glycémique (CG) pourtant désormais accessibles sur téléphone portable grâce à de petites applications bien utiles, sont la plupart du temps ignorées des patients mais aussi de certains soignants!

Répéter à un individu ayant un DT2: "Mangez équilibré", "attention à l'hypoglycémie" sans mettre en place un programme d'éducation thérapeutique est tout simplement lui ôter des années de vie! La pratique de l'exercice physique à travers un programme de réentraînement, le calcul très serré des calories et la compréhension de l'IG et de la CG sont absolument essentiels et doivent être réussis tout autant que l'ingestion d'hypoglycémiants oraux ou les injections d'insuline...

En particulier les rations d'hydrates de carbone sont très généralement surestimées et conduisent à l'échec de l'amaigrissement. Les patients pour la plupart ignorent que les amidons cuits et raffinés sont des sucres rapides c'est à dire des sucres ayant un IG élevé!

Enfin il faut bien souligner que l'étiquettage des produits industriels est un véritable défi pour le DT2! Il est en pratique impossible de faire un bilan calorique correct car les calories sont rapportées à des quantités qui ne représentent pas la totalité du produit acheté, les IG ne sont pas mentionnés et la CG non plus... Le régulateur dans ce domaine est totalement inefficace ce qui a des conséquences désastreuses.


A partir des données les plus récentes on peut avancer que le système de soins avec son orientation curative presque exclusive est très mal dimensionné pour s'occuper des DT2. C'est préoccupant car il s'agit d'un poste de dépenses important et tout ce qui est dépensé en traitement des complications ne l'est plus pour l'éducation thérapeutique.







dimanche 1 août 2010

Et voilà la vitamine D dans le New York Times!

Oui la médecine évolutionniste nous apprend des choses simples mais essentielles.
Accessoirement elle vient ébranler quelques messages conventionnels de santé publique fondés sur des consensus fragiles car totalement éloigné du bon sens. Non le soleil ne "donne" pas le mélanome, en réalité il protège de plusieurs cancers.
Nos ancêtres ont vécu dehors et souvent au soleil! Ils avaient le bon sens de s'en protéger aux périodes d'intensité maximale mais ils vivaient dehors! Ceci signifie que nous sommes adaptés à cet environnement et que nous en tirons avantage; vivre dehors c'est voir la lumière et le cycle du soleil, c'est respirer un air brassé et frais notamment sous les arbres en pleine canicule ou bien à l'abri dans le grand froid.
Mais c'est aussi recevoir sur sa peau des photons solaires; ces particules énergétiques de longueur d'onde variable ont des effets bénéfiques majeurs dont le plus important est la production de vitamine D!
Alors n'attendez pas sortez!
Et mangez des oeufs, du thon, du hareng, du foie de veau...
Et faites vous un cadeau dosez votre vitamine D, si vous n'avez pas de prescription cela vous coûtera environ 30Euro!
Vitamine D dans le NYT