Google+ Followers

dimanche 27 février 2011

Faut il manger local?

La question ne se pose pas pour les écologistes fanatiques; moins d'effet de serre, moins de pollution, une planète "préservée". Comme souvent il convient de regarder les faits!

1/ le transport de pays à pays des fruits et légumes ne compte que pour une toute petite fraction de la facture énergétique:

"A 2005 study by the United Kingdom Department for Environment, Food and Rural Affairs (DEFRA) is probably the most comprehensive analysis of the food-miles controversy to date.Among other findings, it showed that 82% of the estimated 30 billion food miles (the distance traveled between producers and consumers) associated with U.K.-consumed food are generated within the country, with car transport from shop to home accounting for 48% and heavy goods vehicles for 31%. Air and sea transport each amounted to less than 1% of food miles. In the worst case scenario, a U.K. consumer driving ten kilometres to buy Kenyan green beans emits more carbon per bag of beans than flying them from Kenya to the U.K."

Voilà qui est prouvé. Il est donc tout à fait efficient énergétiquement et écologiquement de produire des haricots verts au Kénya et de les exporter pour ceux qui veulent les acheter pour en manger! Mais si vous préférez le goût des haricots verts de nos jardins et que sur la place du marché vous y avez accès en vous déplaçant en vélo, bien sur vous combinez fraîcheur, saveur et dépense minimale d'énergie. En revanche c'est habituellement plus cher non seulement à cause du bas coût de la main d'oeuvre mais aussi parce que la spécialisation dans ce qui pousse facilement abaisse les coûts y compris énergétiques et donc diminue la pollution! Gare au simplisme qui est l'arme totalitaire par excellence! Faire le tour de petits producteurs avec sa voiture est beaucoup plus énergivore que de transporter des tonnes de haricots, de pommes en bâteau. Il y a ce qui se voit et ce qui ne se voit pas, pousser un bâteau sur l'eau est moins énergivore que de propulser des millions de voitures particulières...

Donc en résumé ne soyons pas "culpabilisés" d'acheter des fruits et légumes qui arrivent d'autres pays. J'ajoute que sur le plan nutritionnel il y a de nombreux avantages, accès à des phytonutriments variés, importance du plaisir dans l'alimentation et du même coup éviction des produits industriels.

Références

1/

http://www.iedm.org/files/note0210_en.pdf 

2/ Alison Smith et al., The Validity of Food Miles as an Indicator of Sustainable Development, Report ED50254, Issue 7, July 2005, p. 30.


vendredi 25 février 2011

theheart.org: Higher triglyceride levels linked to increased ris...

I thought you would be interested in the following content on theheart.org:

http://feedproxy.google.com/~r/Theheartorg-IphoneMainContentFeed/~3/ErIzRkcDdQA/1189039.do.

Sent from theheart.org for iPhone App. theheart.org's app offers the latest developments in cardiology and cardiovascular research, including breaking heartwire news. To learn more about the app or download it, go to http://www.theheart.org/aboutmobile.do



Sent by GAP from my iPhone4

mercredi 23 février 2011

Le pain et la prise de poids


Les enjeux sont considérables. Derrière ce qu'il faut bien appeler ces boutiques de distribution des pâtes amidonnées et gluténisées par des préparateurs industriels il y a des intérêts économiques très importants. Ceux des producteurs de blé et des meuniers.
C'est pourquoi les messages sont contradictoires.  Une fois de plus certains nutritionnistes récidivent pour nous dire de consommer du pain au motif qu'il ne ferait pas grossir! Je ne vous conseille pas ce livre (1) car une telle assertion est d'une immense bêtise. Grossir n'a rien à voir avec les aliments mais d'abord avec la quantité de calories. Si vous mangez bien au delà de vos besoins TOUT ce que vous prendrez en plus aggravera votre poids...
En revanche si votre bilan calorique est à peu près équilibré grossir dépend aussi de votre capacité à stocker. C'est en grande partie déterminé par le type d'aliment. Les aliments insulinosécréteurs favorisent le stockage dans le tissu adipeux. Les sucres rapides sont les plus puissants insulinosécréteurs.

Les amidons raffinés qui constituent l'essentiel des produits de boulangerie ont un index glycémique rapide c'est à dire qu'ils entrainent une hausse rapide et forte de la glycémie, le taux de sucre dans le sang et donc de l'insuline. C'est pourquoi le pain blanc oui fait grossir. N'en déplaise à nos nutritionnistes amateurs.
Pour réduire cette insulinosécrétion il est indispensable:
1/ de réduire les quantités d'amidons (pain, pâtes, viennoiserie, pâtisseries, tubercules et racines cuites...)
2/ de réduire l'index glycémique des aliments consommés c'est à dire de choisir des farines intégrales qui contiennent plus de fibres et autres éléments du grain qui diminuent la digestibilité de l'amidon (pain de seigle intégral) et/ou des céréales contenant moins d'amidon (avoine).
Ces recommandations ne valent pas seulement pour le diabétique ou l'obèse mais pour tout un chacun car l'insulinosécrétion est accompagnée d'autres effets délétères chez l'enfant comme chez l'adulte.


http://madame.lefigaro.fr/beaute/non-pain-fait-pas-grossir-220211-135618

mardi 15 février 2011

La viande saignée est elle favorable à la santé?

C'est un sujet nutritionnel qui est devenu sociétal. S'agissant de la viande saignée (kosher, hallal, saignée non rituelle du porc pour fabriquer du boudin...) il faut reconnaître que la viande résultant de cette technique est moins riche en hémoglobine donc en fer. Pour ceux qui sont plutôt en carence comme les enfants ou les femmes non ménopausées il est préférable de manger de la viande "rouge". Pour les autres les sources de fer végétal sont abondantes à condition de ne pas les négliger. Autre fait important le foie conserve plus de sang que le muscle et il est donc à privilégier pour pallier une carence martiale.
En conclusion les viandes saignées sont en général plus pauvres en fer que les viandes traditionnelles. C'est un facteur important dans les carences martiales car le fer héminique (fer contenu dans l'hémoglobine du sang) est particulièrement assimilable car nous mangeons des produits carnés depuis le début de l'humanité et que nos ancêtres hominidés faisaient de même au moins en capturant de petits animaux et parfois en partageant les carcasses avec d'autres...
Le débat est souvent engagé sur des bases assez politiciennes...
http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/societe/autres/221136927/viande-risque-stigmatiser#comment-43387

mercredi 2 février 2011

Spiruline

Parmi les algues consommables et très utiles pour leur richesse en micronutriments on peut citer la Spiruline.
Problème la qualité est très variable et le goût pas toujours au rendez vous.
Alors essayez la Spiruline "le chant de l'eau" qui vient d'un producteur de Fuilla du haut dans les pyrénées orientales.
C'est une spiruline extrêmement gouteuse qui fera merveille dans les bouillons, soupes et autres juicing de légumes.
Téléphone 0468058356
Références
1/ http://www.scipub.org/fulltext/AJPT/AJPT1221-25.pdf
2/  http://www.who.int/water_sanitation_health/resourcesquality/toxcyanobacteria.pdf 
Revue récente des effets de la Spiruline, classiquement fortifiante, on s'aperçoit que cette algue a des propriétés très intéressantes sur l'hyperlipidémie et les états inflammatoires